La Part d'Ombre

 

   

lgnobilis Ritae

Nous arrivant de Besançon, "Ignobilis Ritae" symbolise là la seconde démo de Nyarlathotep, groupe existant depuis 1998. Officiant dans les rangs du black métal d'obédience nordique dont les influences (Marduk, Immortal, Mayhem !) confirment cette horizon, Nyarlathotep tombe malheureusement par ce fait dans le cliché du black métal "déjà entendu". Loin de dire par là que cette formation manque de tact dans son interprétation car offrant des titres relativement concis entre brutalité, parfum 90' et aura malsaine menés par des riffs à l'efficacité traditionnelle, ceux là approchant même parfois le mélodique (Years of tiranny), au chevet d'une batterie à la cadence assez révoltée et d'un chanteur plutôt bien en haine, mais simplement que l'innovation, si importante pour émerger, n'est pas au menu avec ce "Ignobilis Ritæ". Il est dommage d'avoir à dire cela car cette démo recèle toutefois de bonnes choses, notamment par ses structures réfléchies. Mais là où ce plus aurait pu se confirmer, c'est une production un peu sourde et étouffée qui prend le dessus retirant un peu de l'incision des riffs, des percussions des fûts et de la présence de la basse lui laissant parfois l'apparence d'un bourdonnement de fond ! Il est sûr qu'un investissement studio; ou un peu meilleur; leur aurait fait du bien car l'interprétation est là à travers quelques bons titres, dès lors il sera plus sage d'attendre la suite et voir si pâtissant de ses quelques erreurs cette formation rectifiera le tir vers des notes plus personnelles. Notamment qu'il y a matière, à suivre ...

Kevin